Accueil > LE CONTRÔLE TECHNIQUE AUTO > Les différents types de contrôle > La visite complémentaire pollution
La visite technique périodiqueLa contre-visiteLa visite complémentaire pollutionLe contrôle volontaire

QUI DIT VÉHICULE UTILITAIRE, DIT VISITE COMPLÉMENTAIRE !

La visite complémentaire pollution ne concerne que les véhicules utilitaires légers de moins de 3,5 tonnes et mis en circulation depuis plus de 4 ans.

Elle est obligatoire et doit être effectuée entre deux contrôles techniques (à partir du 11ème mois suivant chaque visite technique périodique). La date limite de la visite complémentaire pollution apparaît sur le procès-verbal de la visite technique périodique et sur la vignette.
Cette visite complémentaire fait l’objet d’un procès-verbal distinct.


La visite porte sur l’identification du véhicule, le contrôle des émissions polluantes et les témoins lumineux d’information correspondants. Les autres fonctions (freinage, liaisons au sol, etc) ne sont pas contrôlées.


Notez que si ces points sont défavorables, ce contrôle peut faire l’objet d’une contre-visite à effectuer dans les 2 mois qui suivent.

Un procès-verbal de visite complémentaire n’est pas suffisant en cas de revente de véhicule. Il faut un procès-verbal de visite technique périodique.